TOUTE L’ACTUALITÉ
Découvrez tous les infos et conseils mariage

Les différentes ouvertures de bal pour votre mariage

L’ouverture du bal est un moment important de la soirée de mariage

L’ouverture du bal est un moment important de la soirée de mariage mais il ne doit pas vous stresser outre mesure. Chacun peut l’adapter à son style.

La tradition classique veut que la mariée ouvre le bal avec son père sur une valse. Viennent ensuite la mère du marié et son fils, puis les couples échangent en milieu de morceau, le père de la mariée donnant symboliquement la main de sa fille à son gendre et les parents les entourant ensuite. Dans ce cas les invités ne viennent les rejoindre sur la piste que sur le titre suivant.

 

Cette ouverture un peu protocolaire peut être allégée évidement : les mariés peuvent aussi directement danser ensemble et les parents les rejoindre dans un second temps. La valse peut être remplacée par un slow, un morceau lent type jazz crooner, un rock, une salsa…

Certains mariés font le choix d’une « wedding dance », un petit medley de 4 à 6 morceaux sur lequel ils ont préparé une chorégraphie. Si les exemples très réussis fleurissent sur internet, attention à ne pas surestimer votre niveau de danse, la magnifique chorégraphie imaginée pouvant aussi se transformer en immense moment de solitude…

Enfin, si vous ne vous sentez pas à l’aise avec cette mise en lumière, optez pour une ouverture de soirée avec vos témoins. Le DJ joue un morceau que vous avez préalablement choisi et qui tient lieu de signal pour vos amis et vous, afin que débarquiez ensemble sur la piste !

Si l’ouverture de bal se fait presque systématiquement après le service du dessert, elle peut également se faire en milieu de repas si vous avez prévu une partie dansante après le plat principal. Privilégiez cette option uniquement s’il n’y a pas d’animations prévues entre les plats : dans le cas contraire, vous allez rallonger le dîner et il risque d’être plus difficile de faire lever les invités en deuxième partie de soirée….

 

Article rédigé par Yanis Texier.

Aucun commentaire